« Stay Tuned » : Le succès de NBC sur Snapchat

Avec 29 millions de visiteurs uniques, la série « Stay Tuned » de NBC semble très bien réussir sur Snapchat.

Qui ne s’est jamais posé la question sur le succès que sa marque pourrait avoir sur Snapchat? Ou si de démarrer une série sur le réseau ne serait pas le Saint Graal pour rejoindre les milléniaux?

NBC s’est lancée et a embauché une équipe dédiée de 30 personnes afin de produire une série d’actualités où chaque épisode a une durée d’environ 2 à 3 minutes. Et ça semble fonctionner.

Je vais vous laisser en apprendre plus sur « Stay Tuned » dans un récent article publié du côté d’Axios, qui présente les statistiques préliminaires et explique la nature des contenus produits.

Alors, vous abonnerez-vous? (Je viens de le faire…)

 

La mafia d’Instagram

Les influenceurs Instagram sont plongés dans un univers d’affaires qui n’est pas toujours aussi transparent et réel qu’il en a l’air.

Pour les plus beaux endroits de la planète, on peut se tourner vers Instagram et être assuré de trouver des paysages à faire rêver, tout en enviant secrètement ces blogueurs et photographes qui parcourent le monde à l’année.

Mais tout n’est pas aussi beau qu’on puisse le croire.

Dans un univers où on espère que notre contenu, notre produit, notre marque soient vus par la plus grande audience possible, on se tourne parfois vers ces influenceurs qui semblent obtenir un engagement unique, énorme et qui ne pourrait qu’être bénéfique pour la promotion de ce que l’on a à offrir.

Et c’est ici qu’entre en jeu la « game » qu’on voit de plus en plus sur Instagram. Des comptes ayant des dizaines (voire des centaines) de milliers d’abonnés, qui obtiennent des milliers de « likes » à chaque publication. Quelle partie de cet engagement est réelle et a vraiment de la valeur?

Est-ce que ce compte Instagram travaille vraiment à ajouter les plus belles photos possibles, faire découvrir des endroits uniques à ses abonnés ou à faire augmenter ses chiffres, ses statistiques afin de générer des revenus?

Sara Melotti, une blogueuse et photographe ayant un peu plus que 30000 abonnés a récemment mis au grand jour les tactiques utilisées par plusieurs de ses pairs.

  • automatisation de son engagement;
  • choix non créatif des endroits qu’elle a visités;
  • engagement au hasard;
  • utilisation des comptes collectifs;
  • achat d’abonnés, de likes, de partages;
  • etc.

«J’ai honte de tout ce que j’ai fait pendant les 6 derniers mois,» mentionne Sara Melotti.

Instagram fait partie de l’arsenal du marketeur de contenu. C’est une plateforme permettant la diffusion et la promotion de contenu, d’engagement et de rayonnement de votre marque. Elle donne aussi accès à un très grand nombre d’influenceurs pouvant faire rayonner votre marque auprès d’une audience encore plus grande que celle à laquelle vous avez habituellement accès.

Cependant, tout n’est jamais parfait et la lecture de l’article de Business Insider que je vous propose (et, si vous le désirez, l’article publié par Sara Melotti directement) vous ouvrira les yeux sur les choses à demander, regarder, éviter, dans vos interactions avec des influenceurs Instagram.

Confessions d’un influenceur Instagram

Un journaliste de Bloomberg s’est donné 30 jours pour devenir influenceur Instagram.

Le monde des influenceurs est en pleine explosion.

Des agences, des agents, des groupes, des entreprises voient le jour, tous et toutes dédiés au phénomène des influenceurs, grandement encouragés par les marques et les publicitaires.

Vous avez un demi-million d’abonnés sur Instagram, YouTube ou Facebook? Vous avez la possibilité de les monétiser en acceptant les offres que vous recevrez d’annonceurs désirant faire connaître leur produit.

Le modèle est louable. Une personne réussit à bâtir une audience grâce à ses propos, ses photos, son talent et un annonceur désire rejoindre la même audience, donc pourquoi ne pas faire une entente entre les deux.

Cependant, comme vous pourrez le lire dans l’article, une industrie complète s’est créée autour de ceci et tout n’est pas toujours aussi authentique qu’on le croirait, ou tout n’est pas toujours le fruit des efforts d’une seule personne.

Je vous propose cette article aujourd’hui non pas pour tenter de vous faire croire que tout marketing d’influence n’est que de la frime, mais pour vous faire connaître encore plus en profondeur ce milieu.

Chez Toast, nous baignons dans le marketing d’influence (des annonces viendront d’ailleurs en 2017, scoop!). À titre d’exemple, nous travaillons avec Jimmy Sévigny, qui peut rejoindre environ 2M de personnes chaque semaine par ses publications sur Facebook, grâce à ses 230k fans. Ce sont des opportunités pour les annonceurs, de pouvoir rejoindre une communauté (car s’en est réellement une) nichée et engagée. En tant que bâtisseurs d’audiences, notre objectif chez Toast est de maintenir l’authenticité de cette communauté, tout en la faisant croître en fonction des objectifs de contenu et d’affaires de Jimmy.

L’article de Bloomberg se concentre sur les influenceurs Instagram, mais cette même réalité peut s’appliquer à Facebook, YouTube, Snapchat et autres réseaux où une personne est en mesure de bâtir une audience notable.

Je vous invite donc à prendre un café, une tisane ou autre boisson chaude, vous asseoir et plonger dans le monde des influenceurs.

La définition de l’engagement

Si vous aviez à définir ce qu’est l’engagement, comment le feriez-vous?

C’est la question que le Content Marketing Institute a posée à un panel d’experts.

Les réponses se sont avérées être très variées, chacune apportant un peu plus de profondeur sur la définition, les déclencheurs de l’engagement, et comment le mesurer.

Une des mes définitions favorites, qui ouvre l’article d’ailleurs, est parfaitement alignée avec notre mantra chez Toast de s’assurer que notre contenu se doit de toujours avoir « utilité et portée. »

Tim Ash, CEO de SiteTuners, a pour sa part simplement dit:

«Un contenu engageant signifie simplement un contenu qui est ‘utile pour le visiteur.’»

C’est une définition qui colle vraiment à notre approche chez Toast mais, globalement, chaque corporation, marque ou média aura sa propre variante.

Pourquoi?

Parce que la façon dont l’engagement est vu et intégré au contenu dépend beaucoup des objectifs d’affaires. Certains voudront plus de temps passé par page, alors que d’autres se concentreront sur l’acquisition de cookies, tandis qu’un troisième groupe mesurera le nombre d’inscriptions courriel.

Tout dépend de votre marché, du customer journey et où se place le contenu que vous produisez dans l’équation.

Une des choses sur lesquelles nous mettons de plus en plus l’accent chez Toast est « la prochaine étape. » Quelle action voulons-nous que les gens posent après avoir vu notre contenu et interagi avec celui-ci? Est-ce qu’elle peut être posée dès maintenant? Et si ce n’est pas le cas, comment pouvons-nous placer des marqueurs, des cues, dans leur mémoire de façon à ce que lorsque le besoin se présentera ils seront en mesure de se rappeler leur interaction avec nous et agir en fonction de celle-ci? Pensez à une situation où le processus d’achat est long, où vous désirez que les gens se souviennent de vous et de votre produit lorsqu’ils s’approchent de l’étape de décision.

Tout ceci faire partie du fait que vous désirez avoir un contenu qui est engageant (pour que votre audience interagisse avec celui-ci), mais aussi qu’il soit mémorable (pour que votre audience pose une action dans le futur).

Ce sont deux objectifs distincts dans une stratégie de marketing de contenu. Je vous invite à lire l’article du CMI, qui vous donnera beaucoup de matériel avec lequel travailler au niveau du stade d’engagement. Et pour en lire plus sur le côté mémorable du contenu, nous avons publié un article sur le sujet il y a quelques semaines, n’hésitez pas à vous rendre sur notre blogue pour le lire.

Snapchat et vidéo: confusion par design

Même si vous ne l’utilisez pas pour votre marque, vous devriez comprendre Snapchat.

Êtes-vous sur Snapchat? Et vos enfants?

La startup de vidéo-à-vie-limitée (la plupart des vidéos s’effacent dès le moment où elles sont visionnées) est maintenant devenue une plateforme média viable et est une destination de choix pour plusieurs marques qui désirent rejoindre une audience jeune et connectée.

Et pourtant, au premier contact, l’interface semble rébarbative, user-unfriendly (oui, vous avez bien lu). Par design, l’interface est bâtie de façon à ce que vous ne puissiez pas vraiment trouver du contenu à moins de connaître le nom d’utilisateur de la personne avec qui vous désirez communiquer. Il y a la section Discover pour les marques et les médias, mais même celle-ci a un nombre de places limitées. On pourrait croire que le tout est voué à l’échec.

«Alors que Facebook est passé d’un endroit un peu wild à un endroit où parents, enseignants et chefs d’états communiquent, le côté un peu plus fou de Snapchat et le fait que peu importe ce qu’on y publie disparaisse en dedans de 24h en a fait le réseau social le plus libre, le plus fou.» – Bloomberg Business

Bloomberg a publié un très long et très complet article sur Snapchat, expliquant comment la plateforme est devenue aussi pertinente, comment ils font de l’argent et pourquoi les filtres qui vous permettent de vomir des arcs-en-ciel sur vos selfies (vous avez bien lu, à nouveau), sont si populaires.

Je ne tenterai pas de résumer ce long article ici, ça ne le lui rendrait pas justice. Prenez-vous un bon café, asseyez-vous et plongez-vous dans l’univers de Snapchat.

Contenu, communauté, commerce

De quoi une marque a-t-elle besoin pour créer son studio de production de contenu? Marriott le sait.

Vous souvenez-vous, en octobre dernier, je vous parlais du lancement du studio de contenu de Marriott? Comment ils voulaient devenir le Red Bull de l’industrie hôtelière?

Et bien les projets et annonces ont commencé à voir le jour, et pour l’instant ça semble très bien parti.

Contenu, communauté, commerce.

Ces trois C sont au coeur de leur stratégie de contenu. La stratégie d’affaires derrière tout le contenu qu’ils produisent (et prévoient produire). Comme David Beebee, qui chapeaute l’aventure, le dit:

«Ce n’est plus la marque qui est au-devant de tout. C’est d’abord pour donner aux consommateurs du contenu qui a de la valeur dans leur vie, et qui en retour nous donne de la valeur.»

Ils produisent du contenu pour Snapchat, Medium, YouTube, du contenu long, du contenu court, ils testent ce qui fonctionne le mieux et ce qui donne le meilleur retour sur cette valeur qu’ils offrent.

Pour ce faire, ils mettent l’accent sur la communauté créative existante, des producteurs de contenu de renom, le plus possible. Ils le font via des ententes, des partenariats.

Tessa Wegert a publié un très bon article qui donne certains détails sur les projets actuels, comment le studio est bâti et la stratégie qui chapeaute le tout. Encore une fois, un bon article pour démarrer la semaine.

En savoir plus sur le studio de Marriott (6 mins)

Le tableau périodique du marketing de contenu

Un tableau qui rend le marketing de contenu un peu plus simple.

J’ai toujours une petite place dans mon cœur pour les gens qui sont en mesure de rendre les choses plus simples. De mâcher le complexe et de le rendre plus digeste.

C’est ce que Chris Lake de eConsultancy a récemment fait, pour le marketing de contenu.

Basé sur le tableau périodique classique (oh le souvenir de classe de chimie…), Lake définit les éléments de base du marketing de contenu.

Le résultat est une infographie très intéressante qui présente les éléments qui font qu’un contenu soit efficace et ce qui permet de définir une bonne stratégie de base.

 

The Periodic Table of Content Marketing

Le tableau est divisé en 8 sections fort pertinentes :

  1. Stratégie : Le premier élément. Essentiel. Vous avez besoin d’une stratégie.
  2. Format : Un élément de contenu peut prendre plusieurs formes. Est-ce que ce sera un article ? Une image ? Les deux ?
  3. Type de contenu : Une interview ? Une étude de cas ? Quelque chose d’autre ?
  4. Plateforme : Une section du tableau qui évolue chaque jour. Il faut rester au courant des plateformes qui existent et celles qui sont les plus appropriées pour votre contenu.
  5. Métriques : Qu’allez-vous mesurer ? Les téléchargements ? Les pages vues ?
  6. Objectifs : Désirez-vous augmenter vos ventes ? Faire l’acquisition de nouveaux membres ? Augmenter le nombre de partages ?
  7. Déclencheurs de partage : Quel ton prendrez-vous ? Cool ? Humoristique ? Sexy ?
  8. Vérification finale : Assurez-vous d’avoir évalué ces éléments avant de publier.

En parcourant ce tableau et en sélectionnant des éléments de chaque section au moment d’établir ou d’évaluer votre stratégie de contenu, vous aurez définitivement une excellente vue d’ensemble de l’opération.

Ce tableau démontre une chose dans laquelle nous croyons fortement chez Toast. Il n’y a pas de recette magique en marketing de contenu. Cette table n’est pas tant une recette qu’un point de départ dans l’assurance que votre approche au contenu soit bâtie sur une fondation solide.

Je vous invite à sauvegarder cet article, publié du côté de eConsultancy, et de le ressortir sur une base régulière lorsque vous évaluez votre stratégie de contenu.

Micro-vidéo avec Instagram et Vine : le renouveau du GIF animé

Les GIF animés hypnotisent les gens inexplicablement, entraînant chez eux une compulsion étrange à vouloir les partager, ce qui est assez drôle puisqu’ils sont la plupart du temps ridicules et inutiles. Mais la culture web a une étrange fascination pour les images GIF animées et il y a une recrudescence généralisée de l’engouement depuis 2011, alimentée notamment par l’émergence d’applications pouvant en créer très facilement (comme VineInstagram Video ou Cinemagram). Le Festival du Nouveau Cinéma a même organisé une exposition de GIF animés lors de son édition 2011.

cat organ

La popularité de la culture GIF nous fait revivre avec nostalgie les premiers jours de l’Internet, un phénomène comparable à notre intérêt pour les vêtements rétro, la déco vintage (très présent sur Pinterest) et surtout, pour les photos au look analogue à la Instagram.

Le GIF est en quelque sorte une version moderne et réinterprétée du concept d’ « instant décisif » proposé par le grand photographe Henri Cartier-Bresson. Pour résumé simplement : c’est l’instant où un moment devient le plus significatif, tant par sa composition que par le comportement de ses sujets. Pour le GIF, c’est le contraste même avec l’environnement fixe autour de lui qui fait l’intérêt de cette photo animé d’un mouvement répétitif et surtout… infini.

Newtons cradle animation smooth

Avec l’app Vine et l’apparition de la vidéo sur Instagram, c’est en quelque sorte l’apologie du GIF que nous célébrons, mais aussi sa mort imminente – après 25 ans de vaillants services. Mais le GIF nous laisse en héritage la micro-vidéo, ce Twitter visuel qui se trouve entre les mains de millions d’utilisateurs prêts à vous montrer les prouesses de leur chat ou leur progéniture.

Oreo et son tweet au Super Bowl : Comment ça s’est passé

En regardant le match du Super Bowl d’un oeil, ma conjointe me dit « As-tu vu le stunt d’Oréo sur Twitter? C’est partout! ».

En effet, près de 15 000 retweets plus tard, ce tweet d’Oreo a beaucoup fait jaser :

Un article du côté de Buzzfeed donne certains détails (notamment sur le fait que l’agence responsable de ceci est 360i), mais en gros :

  • Vers 20:30, la moitié du stade est frappée par une panne d’électricité
  • Environ 20 minutes plus tard, Oreo publie son tweet sur la situation, créatif inclus.

Comment ont-ils réussi à dégainer aussi rapidement?

Un ensemble de situations a fait en sorte qu’il leur soit possible d’être témoin de la situation, développer un concept rapide, passer à la création, l’approuver et le publier.

En fait, 360i avait mis en place un « mission control room » en place pour faire la veille sur les réactions à la publicité qu’Oreo avait diffusée plus tôt dans le match. Dans cette salle, on retrouvait autant les responsables du compte de l’agence que l’équipe de marque d’Oreo.

Il fut donc très facile de décider d’agir, développer le concept, l’approuver et de procéder.

Mais, un aspect reste à considérer. Lorsqu’une marque décide d’annoncer pendant le Super Bowl, tout est réfléchi, préparé, sur-validé, focus groups, etc. Comment cette culture de la surpréparation est-elle compatible avec une réaction en moins de 20 minutes? On ne peut pas dire que tous les annonceurs sont prêts à bouger aussi vite, surtout pas pendant cet événement annuel.

Il faut creuser un peu et voir que 360i et Oreo avaient déjà baigné dans ce genre de réactivité il n’y a pas si longtemps. Pour les 100 ans de la marque, l’agence avait développé une campagne où, pendant 100 jours, une nouvelle publicité était diffusée quotidiennement sur les médias sociaux, directement en ligne avec les actualités du jour. Cette campagne, Daily Twist, a très bien fonctionné et avait sûrement mis en place les réflexes qu’il faut et bâti une relation de confiance entre l’agence et son annonceur.

Alors voilà, du guts, une grande créativité, une salle de monitoring rassemblant les gens de l’agence et de la marque combinés à une relation de confiance, voici la recette du succès de ce stunt.

Twitter et télévision, une étude sur les pratiques des téléspectateurs

Twitter publie une étude sur les habitudes de ses utilisateurs lorsqu’ils regardent la télé.

J’écris ceci en regardant les Golden Globes à la télé et en suivant mes feeds de réseaux sociaux tout jetant un oeil occasionnel sur le hashtag (oui, je devrais dire « mot-clic ») #goldenglobes.

Mais comment les gens utilisent-ils Twitter en regardant la télé?

Twitter a publié cette semaine une étude sur les habitudes de twivage de ses utilisateurs.

Saviez-vous que les tendances sont très différentes entre une série dramatique versus une télé-réalité?

Dans une émission dramatique, les gens tweetent avant et juste après la diffusion (graphique à l’appui dans l’article accessible ci-dessous) tandis que pendant une télé-réalité, on voit beaucoup de tweets en début de diffusion et de moins en moins pendant l’heure.

Des graphiques et des métriques très intéressants dans cette étude, pour laquelle Buzzfeed a compilé quelques graphiques dans l’article de cette semaine.

Prenez le temps de télécharger l’étude complète, ça vaut la peine.

LIRE LA SUITE >

Golden-Globes-on-Zeebox.224323