Skip to content

Storygathering, Storyshaping, Storytelling – Un processus en 3 parties pour raconter vos histoires de marque

Trop de marques veulent raconter leur histoire mais entreprennent leur processus en commençant par la fin. Voici notre démarche en 3 étapes pour le faire de la bonne manière.

Le storytelling ne peut se faire si vous n’avez pas de bonnes et pertinentes histoires à raconter.

Vous devez donc d’abord rassembler ces histoires.

Le storytelling ne peut avoir lieu si vous n’adaptez pas vos histoires à l’audience qu’elles doivent toucher et au contexte dans lequel elles se trouvent.

Vous devez donc commencer par façonner les histoires.

C’est le processus qui permet de créer de grandes histoires de marque.

Votre marque doit disposer d’un processus pour recueillir les histoires de votre organisation. Vos parties prenantes internes doivent savoir quelles histoires vous voulez raconter et vous les transmettre à vous, spécialiste du marketing ou storyteller de marque.

Nous y voilà :

📚 Storygathering -> ⚙️ Storyshaping -> 📣 Storytelling

Quelles sont les histoires que vous pouvez raconter ? Pour avoir une idée, vous pouvez jeter un coup d’œil au livre « Seven Stories Every Salesperson Must Tell« . (Titre affreux à mon avis, mais très bonne lecture 😉 ).

Commencez votre storygathering dès maintenant.

Il n’y aura jamais de meilleur moment pour le faire que dès maintenant.

Une fois que vous aurez obtenu ces histoires et les aurez placées dans votre bibliothèque d’histoires, vous pourrez alors commencer à voir comment elles seront utilisées, quelle aiguille elles peuvent vous aider à faire bouger dans votre organisation, quand sera le meilleur moment et dans quel contexte. C’est la partie storyshaping.

Format de contenu, type de contenu, durée, longueur, plateformes, audio, vidéo, rédactionnel, c’est là que vous réfléchissez à la manière d’être le plus pertinent pour votre audience, à la manière de transformer cette histoire en valeur pour le consommateur.

Une fois que c’est fait, vous pouvez enfin commencer à faire votre storytelling comme s’il n’y avait pas de lendemain! Distribuez-les, amplifiez-les, donnez-leur une vie.

Nous voyons si souvent des organisations le faire dans l’autre sens :
1. Nous avons besoin d’une histoire à raconter pour notre publication Facebook
2. Cela fait un moment que nous n’avons pas publié de vidéo
3. Trouvons quelque chose de bon à raconter

Ce n’est pas le bon ordre.

Constituez d’abord votre bibliothèque d’histoires.

Puis choisissez votre meilleure histoire, celle qui fera bouger la bonne aiguille sur votre tableau de bord.

ET FINALEMENT, RACONTEZ-LA CETTE HISTOIRE.

Je lève mon chapeau aux équipes chez Toast, qui permettent aux organisations de s’améliorer chaque jour dans ce processus !

Qu’est-ce que le Storygathering ?

Le storygathering est l’acte de mettre en place un processus qui garantit que votre marque recueille des histoires pertinentes et intéressantes sur elle-même, des histoires qui seront ensuite utilisées dans toute l’organisation.

Qu’est-ce que le Storyshaping ?

Le storyshaping est le travail effectué par les storytellers lorsqu’ils adaptent une histoire à l’audience sur laquelle ils souhaitent avoir un impact et au contexte dans lequel elle sera utilisée. L’adaptation à l’audience peut inclure le ton, la manière, la narration, et le contexte signifie le format et le type de contenu qui sera utilisé pour publier et distribuer ce contenu.

Qu’est-ce que le Storytelling de marque ?

Le storytelling est l’acte de raconter l’histoire (ou les histoires) d’une marque de façon à créer de la valeur et de l’engagement auprès de son audience cible. C’est le processus de publication, de distribution et d’amplification d’une histoire qui génère un impact positif sur les objectifs de l’organisation.